Fred Fliege

Adieu Munich Coulisses de l’ingérence (Fred FLIEGE)

Adieu Munich – Coulisses de l’ingérence

Mes procréateurs avaient élevé au niveau de l’art la duperie, et la fourberie et l’imposture.
Fervents adeptes du nazisme, ils cultivaient l’hypocrisie avec une virtuosité qui aurait fait pâlir d’envie un jésuite vichyste. Ces spécimens se faisaient passer pour les champions émérites d’une vertu immaculée, et s’entouraient de personnalités influentes, comme s’ils avaient anticipé que leur vie serait faite de crimes dont la monstruosité défiait l’imagination.
Pour me soustraire à leur emprise morbide, je me suis exilé en France où j’ai connu l’amour et les joies de la paternité. Mais, tout a basculé quand mes ascendants ont retrouvé ma trace. Ne me pardonnant pas d’avoir osé les défier, ils menaçaient d’anéantir mon bonheur, si durement acquis. Du jour au lendemain, je me trouvais engagé dans un combat meurtrier, et sans retour, contre une puissante confrérie néonazie aux ramifications internationales.

1 thought on “Adieu Munich Coulisses de l’ingérence (Fred FLIEGE)

  1. J’ai été frappé par les révélations inédites sur les coulisses de l’Histoire que nous offre « Adieu Munich ».
    Sur le fond d’un récit passionnant – et qui me paraît parfaitement authentique – l’auteur dévoile les ramifications du nazisme, mais aussi l’usage infâme que font certains de la Shoah, et ceci jusqu’à ce jour :

    Des confréries universitaires jusqu’à la nomination de certains responsables des média par Sarkozy, en passant par des crimes d’Etat, la corruption galopante et les dessous mafieux de la constitution de l’Europe.

    Heureusement, Fred Fliege montre que tout espoir n’est pas perdu, puisque le parcours trépidant de son héros illustre comment on peut résister, chacun à son échelle, contre un système inique qui risque de nous écraser à court ou moyen terme. Merci et bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *